Vous voulez commencer un potager en permaculture ? On vous explique comment faire en 9 étapes. La permaculture est une tendance de fond qui suscite un intérêt croissant depuis plus de 10 ans.

Et pour cause, ce type de culture présente de nombreuses vertus. Planter diverses variétés d’espèces sur une même parcelle rend celles-ci plus résilientes et plus résistantes aux nuisibles. Aujourd’hui, la permaculture permet à des foyers de devenir autonomes sur le plan alimentaire.

Vous voulez vous lancer ou vous êtes curieux de découvrir ce mode de culture ? Suivez notre guide pour commencer votre premier potager en permaculture.

1. Observez votre environnement

Terre potager en permaculture

Lorsqu’on s’intéresse à la permaculture, il y a un principe fondamental à connaître : on cultive dans le sens de la nature.

Ça veut dire qu’on commence par observer l’environnement pour comprendre son fonctionnement naturel. On étudie le terrain et on analyse les relations entre les éléments.

Pour vous guider, voici des questions à vous poser :

🌦️ Quel est le climat dans votre région ?
☀️ Quelles zones sont exposées au soleil et à l’ombre ?
💧 Quelle est la pluviométrie ? Où pouvez-vous trouver de l’eau ?
🌰 Quelles sont les propriétés du sol ? Meuble, sec, vivant ?
🌿 Quelles plantes sauvages poussent spontanément sur le sol ?
🌳 Y a-t-il des végétaux ressources qui abritent la faune et la flore ?
🐝 Quels animaux vivent sur le terrain ? Quels insectes, oiseaux, reptiles, mammifères ?


Avec un bon diagnostic terrain, vous pourrez choisir l’emplacement adéquat pour votre potager.

2. Questionnez vos besoins avant de commencer

Légumes potager en permaculture

Avant de vous lancer dans l’aventure d’un potager en permaculture, vous devez vous demander ce dont vous avez besoin et envie.

🌷 Dans l’idéal, quels légumes, fruits et arbres souhaitez-vous cultiver ? Quelles plantes alimentaires ? Quelles plantes décoratives ?

🧑‍🌾 Autre question importante : quelles sont vos ressources et disponibilités pour jardiner ?

Temps, espace, budget, matériel, compétences en jardinage : vous devez connaître vos forces en présence pour commencer à la hauteur de vos ressources.

3. Sélectionnez les plantes pour votre potager en permaculture

Légumes potager permaculture

À ce stade, vous vous demandez que planter dans votre potager en permaculture. Si vous avez bien suivi la première étape, vous devez avoir quelques éléments de réponse.

Autre élément à savoir : un potager en permaculture ne se compose pas que de fruits, légumes et plantes aromatiques qui se complètent.

Une fois que vous avez la liste des fruits et légumes que vous voulez faire pousser, posez-vous les questions suivantes.

🎋 De quoi ces plantes comestibles ont besoin pour s’épanouir ? Lesquelles se ressèment facilement ? Quelles autres plantes sont leurs alliées naturelles ?

Répondre à ces questions vous aidera à envisager les meilleures associations de plantes.

4. Dessinez les parcelles de votre potager en permaculture

Carré potager en permaculture

Maintenant que vous savez ce que vous voulez, vous allez créer le design des parcelles de votre potager. De la même manière qu’un architecte conçoit les plans avant de construire, cette étape est capitale pour la réussite de votre projet de permaculture.

Étudiez l’emplacement des plantes

Chaque plante pousse à sa façon et a ses propres besoins. Posez-vous les questions suivantes.

🌾  Lesquelles demandent plus d’entretien et doivent être plus faciles d’accès ? Lesquelles seront récoltées en premier ? Lesquelles doivent être exposées au vent ou abritées ? 

Facilitez l’accès à tous les végétaux du potager

Vous devez imaginer votre potager de sorte à ce que chaque plant soit facilement accessible à tout moment pour être travaillé ou entretenu.

Faites des lignes afin de délimiter des couloirs d’accès aux différentes cultures. Puis recouvrez ces couloirs de planches, graviers ou sciures de bois. Il existe de nombreux types de dessins de parcelles, dont vous trouverez facilement quelques exemples sur le web.

Créez un carré potager pour cultiver n’importe où

Si votre sol n’est pas cultivable ou que vous n’avez pas de jardin vous pouvez aussi opter pour la création d’un carré potager en permaculture (cf. photo ci-avant). Autre avantage de cette technique de culture hors-sol : les parcelles sont clairement délimitées par des bacs potagers.

Testez l’aquaponie : la permaculture aquatique

L’aquaponie est une autre technique de culture hors-sol. Mélange d’aquaculture et d’hydroponie, l’aquaponie permet d’élever des poissons et des végétaux dans le même bassin. Les excréments des poissons nourrissent les bactéries puis les plantes. Un exemple parfait de permaculture, qui reproduit le cercle vertueux d’un écosystème à l’état naturel.

5. Plantez et associez les végétaux

Plantation végétaux permaculture

Ça y est, vous avez la structure de votre jardin ! Il est temps de mettre les mains dans la terre en plantant les différents végétaux qui vont constituer votre potager en permaculture.

Vous devez tenir compte de 3 critères : caractéristiques de votre terrain, rotation de cultures et associations de cultures.

Caractéristiques de votre terrain

Identifiez les zones d’ombre et d’ensoleillement. Plantez à l’ombre les végétaux qui ont besoin de fraîcheur et au soleil ceux qui aiment la chaleur.

Votre potager se compose de buttes ? Plantez les végétaux les plus gourmands en eau en contrebas et les autres en haut des buttes. De cette manière, l’eau s’écoule vers les plantes qui en ont le plus besoin.

Rotation de cultures

Pour ne pas épuiser votre sol, alternez les végétaux selon leurs besoins en nutriments. Par exemple, plantez des légumineuses pour fertiliser le sol en azote après une culture de tomates. En effet, ces dernières puisent l’azote minéral présent dans le sol.

Associations de cultures

Plantez des végétaux complémentaires sur la même parcelle pour qu’ils interagissent, s’entraident et se protègent mutuellement. Associez les légumes avec des fleurs, des plantes aromatiques et des animaux. Cela nous amène au point suivant : la biodiversité.

6. Préservez la biodiversité

Biodiversité poules permaculture

Conservez des zones sauvages autour du potager pour préserver et favoriser la biodiversité. En effet, végétaux et animaux créent un cercle vertueux qui contribue à l’épanouissement de votre potager en permaculture.

Par exemple, l’action naturelle des poules est bénéfique pour votre potager. Elles retournent et scarifient la terre et se nourrissent des insectes, vers et larves qui attaquent parfois les plantes.

7. Nourrissez et protégez le sol

Nourrir et pailler le sol potager permaculture

Vous voulez que votre sol reste vivant et en bonne santé ? Vous devez le nourrir, l’entretenir et le protéger en permanence.

Paillage des parcelles

Paillez les parcelles entre vos plantations avec des copeaux de bois, du compost ou un paillage minéral. Objectif : éviter la pousse de mauvaises herbes et limiter l’évaporation de l’eau.

Engrais naturels

Ajoutez aussi des engrais naturels ! Compost, feuilles mortes, herbe séchée, engrais verts et bois raméal fragmenté vont nourrir le sol et le rendre plus fertile

8. Favorisez le cycle de l’eau

Récupération eau potager permaculture

Pour faire vivre votre potager en permaculture, il est essentiel de faire circuler l’eau au maximum avec sa collecte, son stockage et sa réutilisation.

Récupérez les eaux de pluie dans des réservoirs placés aux quatre coins de votre jardin et de votre maison. Ça sera utile pour arroser vos plantes et pour attirer les oiseaux qui viendront débarrasser vos cultures des insectes nuisibles.

9. Faites évoluer votre potager

Faire évoluer potager permaculture

Une fois que vous avez planté vos végétaux, c’est là que tout commence vraiment. Vous devez poursuivre vos actions pour faire de votre potager un espace fructueux.

Observez

Certaines associations fonctionnent bien ? D’autres ont moins de succès ? Notez-le et prenez-en de la graine pour faire évoluer votre potager au fil des saisons. Pensez à préparer votre jardin potager pour l’automne et à bien protéger les plantes à l’approche de l’hiver. À ce propos, vous pouvez envisagez d’investir dans une serre pour votre potager en permaculture.

Expérimentez

Testez de nouvelles associations et de nouvelles techniques d’entretien. Plantez de nouveaux végétaux. C’est en prenant du plaisir à expérimenter que vous trouverez des pistes prometteuses pour améliorer votre potager en permaculture.


Vous avez toutes les clés pour organiser votre potager en permaculture et récolter des fruits et légumes savoureux. Gardez à l’esprit que toutes ces étapes de réflexion et de préparation sont incontournables pour réussir votre potager.

Vous voulez cultiver un jardin potager classique ? Voici un article pour préparer votre jardin potager au printemps et obtenir de belles récoltes pendant l’été.

Les commentaires sont fermés.