Guide pratique / 29 juillet 2020

Pose de carreaux de ciment en 4 étapes, traitement et entretien

Dans cet article, vous allez découvrir l’essentiel sur la pose des carreaux de ciment. Il fait suite à notre contenu précédent sur les 6 façons de les utiliser pour embellir votre intérieur.

Les carreaux de ciment sont le plus souvent confectionnés à la main. Leur caractère artisanal séduit de nombreux foyers en quête de relief, d’élégance et d’authenticité.

Cependant, la pose de carreaux de ciment doit se faire en bonne et due forme pour éviter toute mauvaise surprise.

En effet, la casse des carreaux est irréversible. C’est pourquoi vous devez les manipuler avec doigté et délicatesse.

Voici donc nos techniques de pose pour vos carreaux de ciment et toutes nos astuces pour les traiter et en prendre soin.

Intérieur avec carreaux de ciment en grès

Suivez ces 4 étapes pour la pose des carreaux de ciment

Poser des carreaux de ciment n’est pas difficile en soi. Ça peut même devenir un jeu d’enfant à condition de s’y prendre avec méticulosité.

On pose les carreaux par double encollage. Cela veut dire qu’on applique la colle sur la chape et sur le dos des carreaux. La chape doit être plane, régulière, sèche et sans aspérités, afin de ne pas créer de disharmonie au niveau des carreaux. Pour une pose réussie, suivez les étapes suivantes.

Étape 1 : appliquez le ciment-colle

La première étape consiste à appliquer le ciment-colle sur toute la chape destinée à recevoir vos carreaux de ciment. Enduisez le dos des carreaux de ciment-colle. Servez-vous d’un peigne à larges dents afin d’obtenir une couche régulière. Veillez à ce que la couche ne soit pas trop fine non plus. L’idéal : visez 4 mm d’épaisseur.

Étape 2 : réalisez la pose des carreaux de ciment

Placez ensuite les carreaux un à un sur la surface à carreler. Ne tapez pas dessus au maillet car cela peut les fissurer. Une simple pression de la main suffit à bien les fixer. Enlevez les éventuels excès de colle sur les carreaux tout de suite avec une éponge humide.

Laissez un intervalle de 2 mm entre chaque carreau. C’est l’espace nécessaire pour placer les joints. Veillez toutefois à ne pas laisser trop d’espace entre deux carreaux car cela risque de perturber l’harmonie des dessins et des motifs.

Étape 3 : faites une pause puis nettoyez

Une fois que vous aurez posé l’intégralité des carreaux, patientez quelques heures afin de laisser le temps au mortier-colle de sécher entièrement. Nettoyez ensuite le sol avec de l’eau et du savon. Utilisez éventuellement du dissolvant et/ou un abrasif à main pour enlever les taches les plus tenaces.

Étape 4 : faites les joints

Comblez ensuite les interstices laissés entre les carreaux avec du ciment-joint à l’aide d’une petite spatule. Veillez à ce que le surplus du ciment-joint soit nettoyé au fur et à mesure à l’aide d’un chiffon imbibé d’eau. N’attendez pas qu’il sèche.

Avant le jointoiement complet, faites un test sur 4 carreaux. Avant de les jointoyer, nettoyez soigneusement les carreaux avec une éponge humide. Comblez les joints puis retirez l’excès à l’éponge humide.

Si la surface résulte propre, jointoyez toute la surface carrelée. Si, au contraire, des traces de joint persistent sur les carreaux, lavez avec un dégraissant adapté aux carreaux de ciment. Ceci est crucial
pour éviter l’apparition de taches persistantes.

Attention : nous vous déconseillons l’usage du ciment-joint teinté. Ses taches sur les carreaux sont irréversibles.

Quels traitements après la pose des carreaux de ciment ?

Traitez vos carreaux de ciment avec un produit spécial afin de les protéger des moisissures et des taches d’humidité.

Pour ce faire, procurez-vous un bouche-pores et appliquez-le sur toute la surface. Mais avant ça, patientez une bonne dizaine de jours pour que le ciment-colle sèche totalement.

Appliqué prématurément, ce traitement protecteur favoriserait l’apparition des taches d’humidité sur les carreaux.

Avant d’appliquer le bouche-pores, prenez soin de nettoyer scrupuleusement tous les résidus du ciment-colle à l’aide d’une serpillière humide et d’un peu de savon. N’utilisez surtout pas de détergents.

Si vous optez pour le bouche-pores sous forme de cire, tâchez de l’appliquer superficiellement sur les carreaux à l’aide d’un pinceau. Vous pouvez multiplier les couches à condition qu’elles soient espacées d’une durée de deux jours minimum.

Attention : si vous appliquez trop de cire, cela risque de produire des taches sur les carreaux qui se résorbent difficilement. Si vous ne savez pas exactement à quelle épaisseur appliquer la couche en cire, faites un test au préalable sur un carreau cassé ou inutilisé. Dans tous les cas, privilégiez les fines couches.

Comment entretenir vos carreaux de ciment ?

En règle générale, le nettoyage des carreaux de ciment se fait à l’eau claire. Vous pouvez la mélanger avec du savon noir. Si vous constatez des taches importantes qui peinent à partir avec cette solution, servez-vous d’une éponge grattante et frottez énergiquement les zones noircies ou tachées.

En revanche, n’utilisez jamais de détergents abrasifs ou acides, qui ne feront qu’envenimer les choses et fragiliser vos carreaux artisanaux.

Pour un entretien optimal, appliquez de temps à autre une couche de bouche-pores sous forme cire afin de protéger au maximum vos carreaux et préserver le lustre de leurs couleurs.

Bon à savoir : vous voulez des carreaux en ciment chez vous sans la contrainte de l’entretien et des cires de protection ? Il existe des imitations étonnantes en carrelage. L’avantage de cette solution, c’est qu’elle vous exonère d’un entretien minutieux. En l’occurrence, vous pourrez les nettoyer facilement et rapidement avec des détergents.

Vous avez besoin de matériaux spécifiques pour votre projet de carreaux de ciment ? Détaillez-nous les produits que vous souhaitez chiffrer :

0
Partagez cet article :
Aimez-vous cet article ?
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 − deux =