Aller au contenu principal
04 janvier 2017 /
Chantiers

FORT MONT-DAUPHIN

Samse participe à la rénovation de la caserne Rochambeau

Située dans les Hautes-Alpes, Mont-Dauphin est une commune insolite de 150 habitants, concentrée sur les hauteurs de la Durance. Bordée par le Guil et le glacis d’Eygliers, le village singulier domine la vallée, offrant à ses visiteurs une vue à couper le souffle.
C’est dans ce cadre aussi spectaculaire qu’historique que l’agence Samse de Guillestre a accompagné son client Eurotoiture, spécialiste de la charpente, de la zinguerie et de l'isolation. L’entreprise a été mandée par les Bâtiments de France pour entreprendre des travaux de rénovation d’envergure sur les deux ailes de la caserne Rochambeau. Ce bâtiment militaire datant du 18ème siècle, construit sur les fortifications du Mont-Dauphin, est célèbre pour sa charpente remarquable à la Philibert Delorme composée de plus de 400 arceaux formant un plafond-tunnel. Au programme : isolation, réfection, étanchéité et couverture, avec, entre autres, plus de 2000 m2 de pare-vapeur et 4000 ml de chanlattes trapèze livrés sur le chantier. Une rénovation qui permettra de souligner l’incroyable travail architectural de cette caserne d’exception.

Mont-Dauphin, un havre de paix enserré entre les montagnes

Ce lieu chargé d’histoire offre une vue panoramique sur les chaînes de montagnes environnantes, véritable échappatoire à l’agitation de la ville et aux bruits de la vallée. Depuis les remparts de Mont-Dauphin, se détachent les montagnes du Queyras, les stations de ski de Vars et Risoul ou encore les glaciers du Massif des Ecrins. Membre du réseau des sites majeurs de Vauban, le site de Mont-Dauphin est inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Le nom de “Mont-Dauphin” a été donné en référence au Grand-Dauphin, fils aîné de Louis XIV, ainsi qu’à la province où il se situe, le Dauphiné.

Un site au passé chargé d’histoire

Construite par Vauban sur ordre de Louis XIV en 1692, la place forte de Mont-Dauphin avait pour but de protéger la Provence et le Dauphiné des invasions savoyardes, en leur empêchant l’accès depuis l’Italie. Érigé en forme d’étoile sur un plateau désertique aux falaises abruptes, le Fort Mont Dauphin abrite derrière ses remparts de marbre rose, plusieurs casernes, une poudrière, un arsenal, ainsi qu’un véritable village de 150 habitants. En 1713, la place forte perd son utilité et devient peu à peu délaissée par l’armée. Le Fort Mont-Dauphin devient monument historique en 1966, puis inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 2008. Mont-Dauphin n’ayant jamais été attaqué, tous les bâtiments à l’intérieur de son enceinte sont restés parfaitement intacts, bien qu’ayant fait l’objet des ravages du temps.

Ajouter un commentaire

SAMSE

Logo SAMSE

Newsletter
The subscriber's email address.
Contact
Back to top